Didier GUILLOTIN, maire de Saint-Jacut-les-Pins

A l’instant ou je rédige ces mots, le festival Mot’s zik sous les pins vient de s’achever. Cette année encore, le succès était au rendez-vous de ce formidable évènement autour duquel s’organise un élan de solidarité et de convivialité, dans ces moments où par le monde et même en France on ne parle que de confrontation, de haine entre les peuples, tout ceci sur fond d’appartenance religieuse. Il est donc important que sur notre territoire nous continuions, pas simplement pour ce festival, mais aussi lors de toutes manifestations sportives ou encore culturelles de faire perdurer nos valeurs humaines que sont l’amitié, la confraternité, l’entraide et le bonheur d’être ensemble.

Cet évènement me permet de rebondir sur les travaux engagés au complexe polyvalent : nous avons tenu nos engagements malgré les réticences ce certains. Tout n’était pas complètement finalisé, mais les manifestations de fin d’année ont pu avoir lieu. Lors de la distribution de ce bulletin municipal, il ne devrait plus rester que les travaux d’Isolation Thermique par l’Extérieure (I.T.E.) car l’entreprise pris énormément de retard dans ses chantiers à cause des intempéries subies.

Par ailleurs, nous continuons de nous investir pour faire aboutir les autres projets et particulièrement le bâtiment de l’ancienne boulangerie qui, racheté par l’Etablissement Public Foncier de Bretagne (E.P.F.B.), comme l’ISSAT, va être « curé », désamianté d’ici le début de l’année 2024. Dans le même temps, nous avons engagé un appel d’offre et le cabinet d’architecte Studio Kiraw a été retenu comme Maitre d’Œuvre. Nous espérons pouvoir inaugurer ce nouvel ensemble composé d’un local commercial pour la boulangerie et de logements en début d’année 2025.

Concernant l’ISSAT, une fois la démolition terminée, sera engagée la réhabilitation de ce terrain tout en conservant la chapelle et le réfectoire. Il est envisagé d’implanter notre pôle culturel à cet endroit. Dans cet optique, nous avons commencé une réflexion avec la médiathèque départementale et la D.R.A.C. (Direction Régionale des Affaires Culturelles) au travers d’un P.C.S.E.S. (Plan Culturel Scientifique Educatif et Social). Nous pourrons ainsi faire une analyse de l’activité de notre médiathèque, en tirer des conclusions et nous projeter sur ce nouveau lieu qui se veut intergénérationnel, adapté à différentes activités culturelles, associatives et sociales. Ce travail a été mené au travers d’échanges avec les établissements scolaires, médico-sociaux mais aussi avec la population jacutaise lors de rencontres organisées en septembre dernier. D’autres réunions ont également eu lieu pour déterminer le type d’habitat à envisager sur le reste du terrain.

A côté de cette activité de reconstruction soutenue, la vie sociale, urbanistique continue avec, entre autres, la création du Plan Communal de Sauvegarde (P.C.S.). Au vu des évènements climatiques de cette fin d’année 2023, qui nous ont heureusement épargnés, il était essentiel de finaliser cette organisation à mettre en place en cas d’épisode exceptionnel tel qu’une tempête, une canicule ou des incendies.

L’année 2024 va être très impactée par les évolutions liées à l’urbanisme au travers de l’élaboration du Schéma de Cohérences Territorial (SCOT), du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal (PLUi) qui a été validé par 26 communes sur 31. A ces révisions s’ajoutent le Plan Local de l’Habitat (PLH), le schéma mobilité de l’agglomération, la définition de zones de développement des Energies Renouvelables (ENR), tout cela en lien avec la mise en œuvre du Zéro Artificialisation Nette (Z.A.N.). Ces évolutions liées à l’application de nouvelles lois, tels que les lois « Climat et Résilience » et « APER », auront des conséquences importantes sur la gestion parcellaire de notre commune. Il nous faudra pouvoir se rencontrer en organisant de nouvelles réunions publiques afin de vous expliquer toutes ces changements qui nous attendent.

Les ventes de lots sur le lotissement « Les Callunes » se terminent, il ne reste que 4 terrains à commercialiser pour un projet qui aura déjà permis de vendre 33 lots. Nous invitons nos nouveaux administrés à participer à la vie communale. Afin de faciliter cette démarche, tous les ans au mois de septembre, nous organisons une rencontre avec les nouveaux arrivants pour leur présenter notre belle commune, ses associations, en présence de leurs responsables et les différents services communaux tel que la médiathèque, le centre de loisirs, …

Les sujets médico-sociaux sont également au cœur de nos préoccupations et notamment en ce moment avec le dossier de construction du nouvel Hôpital de Redon qui est indispensable pour un territoire comme le nôtre et qui permettra de renforcer l’attrait de l’agglomération pour la venue de nouveaux médecins.

Nous reviendrons vers vous au printemps, il fera plus chaud…, en organisant comme nous l’avons déjà fait des réunions de villages qui nous permettront d’évoquer et d’échanger les sujets du moment.

Pour terminer je vous souhaite que cette nouvelle année vous apporte le bonheur, la joie, la santé et qu’elle s’inscrive dans le bien vivre ensemble. Bonne année à tout.te.s